• Ça y est c'est l'hiver!

     

    Ça y est c'est l'hiver!

     

    Voici une semaine, nous est arrivé le solstice d'hiver avec sa nuit la plus longue, le retour des températures saisonnières... puis le rallongement des journées.

    La saison d'hiver n'est pas une saison morte comme on pourrait le croire, mais une saison de repos de l'humus, sans laquelle la nature ne pourrait se régénérer.

    Les feuilles, tombées à l'automne, se décomposent et enrichissent le sol de la forêt, nos prairies humides, souvent gelées, attendant patiemment la sortie de nouvelles et tendres pousses. Il en est de même pour nos potagers et les parcelles de nos amis maraîchers.

    Récoltez le maximum de vos plantations et semis s'il en reste, avant les grosses gelées, puis les légumes d'hiver au fur et à mesure de leur maturité, en attendant la neige... si neige il y a!

    Saison de repos pour la terre, mais pas pour les amateurs de légumes que nous sommes... (enfin je l'espère pour vous), nous allons donc aborder le sujet des légumes d'hiver, et de leurs utilisations pour les bons plats rustiques de nos régions.

     

    tramier_huile_olive_nutrition_fruits_legumes_hiver_header

    http://blog.tramier.fr/tramier_huile_olive_nutrition_fruits_legumes_hiver/

     

    Que serait l’hiver sans la pomme de terre (récoltée en août/septembre) et ses plats montagnards et gourmands?

    Les tartiflettes et autres raclettes, aligot, farcement et gratin dauphinois...

    Ne vous trompez pas entre les variétés à chair ferme et les farineuses, la réussite de votre recette en dépendant totalement! 

    Choisir les pommes de terre selon l'usage culinaire

    Une multitude de légumes racines est aussi récoltée et vendue sur les étals d'octobre à mars, tels les rutabagas, salsifis, betteraves, topinambours, carottes, panais, céleri, gros radis, avec des variétés et des couleurs toutes plus étonnantes les unes que les autres.

    Vous pourrez en faire des poêlées, des purées, des flans, des salades, des soupes, des terrines, des crudités, des chips, des tajines, des gratins, des woks bien croquants, épicés ou non... votre imagination étant plus importante que votre savoir faire.

     

    Les légumes d'hiver - Les Carnets de Julie

    Tous nos légumes racines

    Pour remplacer la verdure de nos haricots, petits pois et autres fèves des printemps et été dernier, place aux salades d'hiver que sont nos scaroles, mâches, chicorées et endives, ainsi que les blettes et épinards, qui auront été seméEs en fin d'été pour la plupart. Ne pas oublier les poireaux et nombreuses variétés de choux, qui eux, mériteraient une rubrique particulière tant il existe de manières de les accommoder!

    Informations et conseils légumes feuilles

    Il nous reste bien sûr certains légumes récoltés en été, qui ont été séchés au soleil ou à l'ombre afin de les conserver tout l'hiver, légumes condiments que sont les aulx, échalotes et oignons. De multiples variétés plus ou moins tardives existent aussi, de différentes couleurs et différents goûts. On oublie souvent que ces herbacées peuvent être utilisées comme légumes à part entière et cuisinées en soupes, farcies, confites, quiches ou tartes diverses.

    Ail, Echalote, Oignon : Conservation

    Les différentes variétés appartenant à la famille des cucurbitacées, que j'ai déjà abordées lors d'un précédent article, sont aussi des légumes que vous pourrez consommer tout l'hiver si elles sont conservées dans de bonnes conditions.

    Trop plein d'courges?

    N'oubliez pas non plus quelques fruits, séchés ou pas, qui peuvent tout à fait être utilisés comme légumes ou condiments. Quelque fruits exotiques bien sûr mais pour une raison d'empreinte carbone, les fruits d'hiver de nos contrées peuvent suffire amplement!

    Pommes, poires, kiwis, coings, oranges, ananas, bananes, mais aussi raisins, abricots et pruneaux, châtaignes, noix et noisettes.

     

     

    Enfin ne passez pas à côté du plat emblématique breton par excellence, le kig a farz, son cousin français le pot-au-feu, et ses variantes féminisées existant en autant de recettes qu'il existe de régions, les potées!

    Ces potées étant les reines du mélange de viandes et de légumes, rustiques à souhait, ayant joyeusement amélioré les maigres soupes, qui cuisaient longuement au chaudron... jadis dans nos âtres!

     

    YEC'HED MAD!

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :